Les États-Unis réaffirment leur soutien à un pouvoir judicaire indépendant en Haïti

Les États-Unis réaffirment leur soutien à un pouvoir judicaire indépendant en Haïti

L’Ambassade des Etats-Unis en Haïti a publié une déclaration, ce vendredi 19 février, pour apporter leur support à la grève des juges qui protestent contre l’interférence de l’Exécutif au sein du pouvoir judicaire.

« Alors que les organisations de juges poursuivent leur grève en Haïti, les États-Unis réaffirment leur soutien à un pouvoir judiciaire indépendant, sans aucune ingérence de l’exécutif. Une démocratie efficace nécessite un pouvoir judiciaire indépendant, une législature fonctionnelle, et un exécutif qui protège les droits de tous », peut-on lire dans ce nouveau tweet de l’ambassade.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une autre intervention récente, le Département d’Etat américain s’est dit alarmé par les révocations et nominations unilatérales de juges à la plus haute instance judiciaire du pays et par les attaques contre les journalistes. Ces actes sont qualifiés d’autoritaires et anti-démocratiques, selon un tweet d’un haut responsable, Julie Chung, publié mardi soir.

« Les Etats-Unis ne resteront pas silencieux lorsque les institutions démocratiques et la société civile seront attaquées », a prévenu la diplomate coréenne-américaine, secrétaire adjointe par intérim au Bureau des affaires de l’hémisphère occidental du Département d’État des États-Unis. Elle a dit condammer toutes les tentatives visant à « saper la démocratie par la violence, la suppression des libertés civiques ou l’intimidation ».

Voulant témoigner son attachement aux institutions démocratiques, l’administration américaine continue d’appeler à la mise en fonction du parlement haïtien par l’organisation des élections législatives. « Nous exhortons toutes les parties à s’engager à organiser des élections législatives en retard dans les meilleurs délais. Des élections régulières et opportunes sont essentielles dans une démocratie », pense Mme Chung, qui croit que les élections libres et équitables sont le seul moyen de redonner aux Haïtiens le droit de choisir leurs dirigeants.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    19 février 2021, 22:52

    A la suite de la déclaration du 17 février, j’avais affirmé, "il ne s’agit pas dune tranchante position…" [1] Entretemps sur le terrain et à l’étranger, la situation n’est plus la même. Les protestations contre les agissements du pouvoir pleuvent. La société civile aux Etats-Unis et au Canada s’activent contre les pratiques antidémocratiques du pouvoir. Il est évident, les positions des ambassades vont changer… Il y a le Poulain du moment et la face à ne pas perdre…

    Maintenant, il n’est plus question, "s’est dit alarmé." Il est plutòt, "les États-Unis réaffirment leur soutien à un pouvoir judiciaire indépendant, sans aucune ingérence de l’exécutif." Au nom de la démocratie représentative, il y a une manière de faire même pour la façade. Adelante ak tonbe nan fè aksidan pap bon pou figi Etazani…

    REPLY
  • Antoine Langomier
    19 février 2021, 22:54

    [1] Crise en Haïti : Le Département d’Etat préoccupé – Haiti24

    REPLY