L’opportuniste André Michel veut les têtes de Jean Baden et Liszt Quitel

L’opportuniste André Michel veut les têtes de Jean Baden et Liszt Quitel

Après le Premier ministre Ariel Henry, l’autoproclamé “Avocat du peuple”, André Michel, semble devenir la plus puissante figure du pouvoir. Il n’en veut plus de Jean Baden Dubois à la tête de la Banque centrale et de Liszt Quitel au ministère de l’Intérieur.

André Michel nomme et révoque. Dans ce pouvoir qu’il critiquait à longueur de journée, le prétendu homme de loi peut maintenant décider qui doit garder son poste et qui doit partir.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

«10 ans d’échec à la tête de la BRH, M. Dubois tente de présenter un plan pour venir à la rescousse de l’ économie. Voici son bilan: Une économie en décroissance, un taux d’inflation passant de 8.3% à plus de 25%, un taux de change passant de 41 gdes à plus de 110 gdes pour 1 $», a tweeté Me Michel, ce mercredi.

«Un déficit public record monétisé de manière irresponsable entraînant le chômage et la paupérisation de toutes les couches de la population haïtienne. La BRH a besoin d’un souffle nouveau. On ne saurait confier à celui qui a détruit l’économie la charge de la redresser», a poursuivi l’ancien opposant au régime “Tèt Kale”.

Le voile est finalement levé. La bataille pour changer les conditions de vie de la population n’avait été qu’un pont pour des opportunistes de se construire une base socio-économique dans l’indifférence totale de la misère du peuple.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

2 Commentaires

  • Antoine Langomier
    30 décembre 2021, 20:36

    Pour Haïti et la Recherche des Faits Historiques…

    "L’Etat est gouverné par le Rebut de toutes les carrières honorables."

    Le radoteur politicien André Michel est en train d’être victime d’ostracisme. Ce n’est pas sérieux. De 1986 à aujourd’hui, Haïti 24 ou n’importe quel internaute ne connaît pas un politicien qui se distingue de Me André Michel. Au contraire, ce dernier est le produit des carriéristes et politiciens véreux Evans Paul, Daniel Supplice, Paul Denis, JB Aristide…, Frantz Verella, Daniel Dorsainvil…, Andris Riché, René Préval, Hyppolite Melius, Gabriel Fortuné, Gabriel Bien-Aimé…, Léopold Berlanger Junior, Marie Frantz Joachim, Gaillot Dorsainvil, Kely Cledor Bastien, Nenel Cassy, Jocelerme Privert, JM Martelly, Jean Max Bellerive et Paul Antoine Bien-Aimé. La liste est longue. 36 ans de mauvaise gouvernance et du chaos!

    Par rapport à tous ces karanklou et opportunistes, cette fois-ci, Me André Michel essaie de tirer son épingle du jeu non à la dimension des Alfred Micador, Biron Odigé…, Rony Timothée et René Civil. Ce n’est qu’un constat.

    OQHI

    REPLY