Martine Moïse : « Je ne peux pas croire que mon mari soit parti dans ces conditions »

Martine Moïse : « Je ne peux pas croire que mon mari soit parti dans ces conditions »

Une première photo de la Première Dame, Martine Moïse, rendue publique depuis les Etats-Unis via son compte Twitter, tourne en boucle sur les réseaux sociaux, une semaine après l’assassinat du président de la République, Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Allongée sur un lit d’hôpital, Mme Moïse, bandage au niveau du bras droit, après une intervention chirurgicale réussie samedi, a permis au public de la voir, depuis le Centre hospitalier aux Etats-Unis où elle avait été transférée quelques heures après l’attaque.

« Moi, Martine Moïse, je ne peux pas croire que mon mari soit parti dans ces conditions sans avoir eu le temps de me parler pour une dernière fois », regrette la désormais ex-Première Dame, qui en a profité pour remercier tous ceux qui la supportent en prière.

Pas besoin d’être spécialiste pour déduire de son visage abimé qu’elle est une survivante d’un moment très tragique. Martine Moïse, blessée au cours de l’attaque qui a coûté la vie à son mari, Jovenel Moïse, aurait reçu au moins trois projectiles.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *