« MOLAVIM» s’engage à améliorer les conditions de vie des chauffeurs de taxis-motos et de tap-tap

« MOLAVIM» s’engage à améliorer les conditions de vie des chauffeurs de taxis-motos et de tap-tap

Nouvellement créée, MOLAVIM, une association qui s’engage à améliorer les conditions de vie des chauffeurs de taxis-motos et de tap-tap , souvent confrontés à de nombreux obstacles dans le cadre de leur travail.

Cette association ayant à sa tête Yvon Bonhomme, Vice-président, Charles Fritz Gerald, Porte-parole, Faroul Freslet, Trésorier, fixe cependant ses objectifs.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il s’agit en tout premier lieu de défendre tous ses membres par devant les autorités judiciaires et faire des interventions quand c’est nécessaire par devant les autorités policières. Former tous ses membres sur la façon dont ils doivent se comporter dans les rues et gérer leurs business et également aider la population à distinguer les vrais des faux chauffeurs de taxis motos.

Les responsables de cette association entendent accompagner ses membres qui veulent renouveler leur permis de conduire, police d’assurance et de remplir sans difficultés les formalités de la DGI, selon le Vice-président de ladite structure Yvon Bonhomme.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce dernier veut aider les membres de cette association à se procurer une carte d’assurance médicale en cas d’accident ou de maladie.

Accompagner ceux qui veulent créer d’autres activités économiques, ainsi que ceux dans l’incapacité de travailler à cause de leur état de santé ou à cause de leur motos qui sont en panne, est l’un des objectifs de MOLAVIM également, selon Yvon Bonhomme.

En tout dernier lieu, mettre sur pied un parc moto destiné à former des techniciens pour les réparer et les refaire. MOLAVIM promet de dénoncer toutes les formes d’injustice auxquelles font face les chauffeurs de taxis motos et de tap-tap.

Cependant, l’association entend garder ses distances par rapport aux chauffeurs de taxis motos impliqués dans des cas d’enlèvement ou autres crimes similaires punis par loi, prévient son Porte/parole Charles Fritz Gerald. Ce dernier précise que cette nouvelle structure ne vient pas remplacer les autres associations de taxis motos déjà existantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *