Nouvelle Constitution : Claude Joseph opte pour l’intégration de la diaspora haïtienne

Nouvelle Constitution : Claude Joseph opte pour l’intégration de la diaspora haïtienne

Le ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph, a rencontré la communuaté haïtienne de Barahona et celle de Higuey, en République dominicaine, le mercredi 2 et le jeudi 3 décembre 2020.

Le Chancelier haïtien a été recu à Barahona par le Consul Général Thérese Longchamp, et par une délégation ayant à sa tête l’ancien Sénateur Wencessclass Lambert, Consul Général à Higuey. Il n’a pas mis du temp pour expliquer le bien-fondé de sa tournée officielle qui vise à obtenir l’adhésion de la diaspora haïtienne au projet de la nouvelle Constitution.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Sa visite d’une semaine en territoire voisin, la premieèe pour un ministre des Affaires étrangères, témoigne, selon lui, « de la volonté de l’Etat central de travailler au renforcement des relations entre les deux pays». C’est également une démarche de l’Administraton Moïse-Jouthe de se rapprocher des Haitiens qui vivent à l’etranger, si l’on se réfère aux propos du Dr. Joseph.

Documents d’identité, revendication commune des compatriotes

A Barahona et Higuey, comme à Santo Domingo, les revendications des compatriotes vivant de l’autre coté de l’Ile ne sont pas si différentes. Le problème de production et de livraison des passeports est le plus fréquent. De plus, les Haïtiens vivent en terre voisin sans leur premier document d’identification : l’acte de naissance.
En vue d’y trouver une solution, le titulaire du MAE, assisté de l’ambassadeur Smith Augustin, a promis d’installer sous peu un système d’enregistrement numérique. Il a également rappeler que dans un futur proche, les passeports pourront être imprimés en République dominicaine.

Présent aux cotés de son collègue, le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Louis Gonzague Edner Day, en a profité pour annoncer l’organisation du Congrès constitutionnel de la diaspora prévu mi-janvier de l’année prochaine. Aux dires du ministre, cet événement aura pour but de recueillir les revendications de la diaspora qui doivent être prises en compte dans la nouvelle constitution.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • BEGERL Chery
    4 décembre 2020, 21:24

    Ce sera justice de faire de la double nationalite une realite en Haiti

    REPLY