Odette Roy Fombrun appelle le Premier ministre Ariel Henry à passer à l’action

Odette Roy Fombrun appelle le Premier ministre Ariel Henry à passer à l’action

Odette Roy Fombrun, écrivaine, historienne et intellectuelle haïtienne, âgé de 104, appelle le premier Ministre Ariel Henry à passer à l’action et de mettre fin à ses promesses non-tenues, dans une correspondance adressée au chef de la primature, ce mardi 15 mars.

Cette correspondance affiche le ras-le-bol de l’écrivaine vis-à-vis des problèmes sociaux politiques sévissant dans le pays. “Arrêtez donc vos promesses non-tenues de nous sortir du bourbier en réalisant une entente inclusive! Passez enfin à l’action!”, a-t-elle écrit.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par ailleurs, elle demande au premier ministre de rétablir la sécurité, de mettre fin au gangstérisme destructeur. Elle a également souligné que la remise sur pied de nos institutions en déroute est indispensable pour sauver le pays, le reconstruire, le mettre sur la voie du développement.

Dans cette correspondance, l’écrivaine scrute la situation économique qui ne cesse de s’aggraver dans le pays. “L’économie est en lambeaux, la misère fait rage et la peur est viscérale”, dit-elle avant de déclarer que “Le pays n’en peut plus!”

Estimant qu’elle est la voix qui peut faire raisonner les dirigeants, elle lance cet ultime appel résultant de toute la force de ses 104 ans. Agissez maintenant ! Agissez ! ou cédez la place à de plus capables, a-t-elle déclaré.

Toutefois, elle croit que la réserve en or du pays, qui est entre les mains des Américains, pourrait aider à équiper les forces du pays et demande aux dirigeants de réclamer des USA le retour des millions en or saisis de notre Banque Centrale durant l’occupation de 1915-1934. Ce serait justice et la population entière appuierait vos efforts, a-t-elle conclu.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine langomier
    16 mars 2022, 01:03

    Madame Odette Roy Fombrun frappe à une très mauvaise porte. Le présumé assassin est dans l’impossibilité de passer à l’action. Il est à se demander, où est-ce qu’il va trouver les pa moun pour engager le pays dans d’autres crises. A la suite d’un pouvoir légitime, les dirigeants (si yo se moun) pourraient faire une telle demarche auprès des USA, "le retour des millions en or saisis de notre Banque Centrale durant l’occupation de 1915-1934." Il ne faut pas oublier, les 22 à 30 milliards de dollars de la France pour la dette de l’independance. Madame Fombrun devrait savoir des présumés petrodilapidateurs et assassins ont leur limite…

    REPLY