Ouverture de la 10e édition du Sommet international sur la Finance

Ouverture de la 10e édition du Sommet international sur la Finance

Le Groupe Croissance, en partenariat avec la Banque centrale et le Profit Developpement Consulting, a lancé, ce mardi 28 avril 2020, la 10e édition du Sommet international sur la Finance.

Pour la première fois, cet événement est réalisé virtuellement à cause de la propagation du Coronavirus. Le PDG du Groupe Croissance, Kesner Pharel, qui a donné le coup d’envoi, a confié que l’idée de tout annuler lui était passé par l’esprit. Finalement, l’événement a été lancé en ligne avec au coeur des débats, la pandémie du Covid-19. D’où le thème : “Covid-19 : Financer la réponse et préparer l’après crise”.

“La crise sanitaire du Covid-19 doit être pour nous l’opportunité de réfléchir sur le problème fondamental qui renvoie à notre capacité à gérer efficacement les situations de pénurie. À cet effet, les leçons à tirer sont multiples. Par exemple, les difficultés d’approvisionnement en équipement sanitaire appelle à des solutions innovantes”, a expliqué le gouverneur de la Banque centrale.

Jean Baden Dubois, qui souligne les difficultés du pouvoir à se procurer des matériels et équipements médicaux, en depit de l’argent déboursé pour préparer un éventuel pic de l’épidémie, a encouragelé les entrepreneurs haïtiens à investir dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“Cette crise du coronavirus est une opportunité qui nous montre qu’investir dans le pays est la meilleure option si on veut continuer à y vivre. Avec le coronavirus, tout le monde est exposé, on ne peut se faire soigner en terre étrangère même si on avait de l’argent”, a analysé M. Dubois,
qui a également insisté sur la nécessité d’investir dans les infrastructures hospitalières.

“C’est une opportunité pour que les entrepreneurs commencent à se rediriger vers la production locale”, a poursuivi Jean Baden Dubois, qui estime que cet investissement dans le pays ne sera pas vain du fait qu’il peut être considéré sur le long terme car, Haiti est appelée à connaitre d’autres crises.

Par aileurs, Jean Baden Dubois, dans ses propos de circonstance, a encouragé l’État haïtien à faire preuve de transparence dans le cadre de la gestion des fonds destinés à faire face au coronavirus et les dépenses budgétaires du pays.

Il formule le voeu pour que les dépenses occasionnés par la pandémie soient mises sur un site auquel la population haïtienne aura accès.

Le Sommet international sur la Finance a été organisé pour la première fois en février 2011, une année après le séisme du 12 janvier 2010, dans le but de relancer l’économie haïtienne à travers des financements personnels, des entreprises privées et publiques. Elle prendra fin cette année le 30 avril 2020.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *