Pour travailler en République Dominicaine, les immigrants haïtiens doivent être munis d’un permis de travail

Pour travailler en République Dominicaine, les immigrants haïtiens doivent être munis d’un  permis de travail

Le président de la République Dominicaine, Abinader, a dévoilé son plan visant à réguler la migration entre les deux pays de l’île d’Haïti. En ce sens, les Haïtiens désireux de travailler en République Dominicaine doivent être munis d’un contrat de travail et à la fin de celui-ci, ils doivent retourner dans leur pays.

“Ce que nous devons faire ici, c’est appliquer la loi. Les Haïtiens qui viennent en République dominicaine doivent être dépositaire d’un permis de travail et se conformer à la loi, après avoir terminé ce travail, ils doivent retourner dans leur pays”, a déclaré le président Luis Abinader dans une interview accordée à CNN.

“Ce que nous allons faire, c’est respecter la loi, la loi sur l’immigration, comme tout pays, comme les États-Unis, comme toute société organisée”, a-t-il ajouté

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le chef de l’État dominicain a, en outre, souligné la nécessité pour que les dirigeants des deux pays travaillent afin de résoudre les problèmes qui leur sont communs comme la question de la contrebande, du trafic de la drogue, ainsi que la lutte conjointe contre la criminalité et aussi le passage illégal des Haïtiens.

« Mais travailler ensemble en sachant que nous sommes deux pays qui partagent la même île, mais que mon travail est pour les Dominicains et pour eux, c’est que je dois avoir des objectifs et améliorer la qualité de vie, en essayant toujours à l’international d’aider Haïti, un pays qui a connu de nombreuses complications sur le plan historique et qui a besoin de s’organiser et de se développer », a précisé Luis Abinader.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Rolando
    11 novembre 2020, 00:44

    Commentaire *

    REPLY
  • WEDNEL SIMEON
    6 juillet 2021, 13:52

    J’aimerais travailler en République Dominicaine, je suis informaticien.

    REPLY