Préoccupés par l’instabilité politique, les États-Unis continuent de plaider en faveur des élections

Préoccupés par l’instabilité politique, les États-Unis continuent de plaider en faveur des élections

Les États-Unis d’Amérique se montrent de plus en plus préoccupés par la crise politique qui perdure en Haïti. Pour la République étoilée, cette crise qui a trop duré menace la démocratie.

Ainsi, les USA plaident en faveur de la tenue de prochaines joutes afin de rétablir l’ordre institutionnel.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans un tweet publié sur son compte officiel, l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique invite le président Jovenel Moïse à entamer des discussions avec les acteurs concernés par la crise afin de trouver une solution concertée en vue de la tenue des élections.

«  Nous exhortons @moisejovenel à initier un dialogue avec les parties prenantes, à mettre fin à la paralysie politique et à organiser des élections libres et justes en 2021 », a tweeté l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Haïti.

Parallèlement, rappelons que le conseil permanent de l’Organisation des Etats Américains a adopté, hier mercredi, lors d’une séance ordinaire virtuelle, une résolution réaffirmant son appui à l’organisation des prochaines compétitions électorales.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    18 mars 2021, 19:55

    Ils ont dit, "la politique du fait accompli est l’ennemi juré du dialogue…" Henri et Fred Baptiste

    L’OEA n’a qu’à suivre son maître! Sur la planète Mars, peut-être, un dirigeant de l’OEA, aura une position différente du grand patron des Martiens. Pour le moment, nous ne sommes pas encore là. Point barre.

    Ce qui est sûr, le Dialogue et les Élections font partie des 11 Stations. Ici, le principal boss du président ne fait même pas allusion à un référendum pour consacrer la victoire de Sodome et Gomorrhe… et l’Impunité pour les Pilleurs de la décennie perdue.

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales (OQHI)

    REPLY