Quand Jouthe Joseph fait le mariole et descend sur le terrain pour « motiver » les policiers

Quand Jouthe Joseph fait le mariole et descend sur le terrain pour « motiver » les policiers

Entre show médiatique et combat acharné contre l’insécurité, le Premier ministre Joseph Jouthe a été remarqué dans les rues afin de supporter et de motiver les policiers, suite aux récentes dispositions adoptées au terme du Conseil de Gouvernement du 3 mars 2021 en vue de renforcer la lutte contre l’insécurité.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Chemise blanche, jean kaki, le chef du Conseil supérieur de la police nationale est descendu de ses gros cylindrés pour serrer la main aux policiers. Une visite effectuée de manière instantanée, selon le ministère de la communication.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il faut souligner que les mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre l’insécurité et faisant suite aux décisions arrêtées en Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) du dimanche 28 février 2021, s’appliquent à partir de ce samedi 6 mars 2021.

Les services de police sont autorisés à utiliser les contraintes légales prévues au Code de la route et à la loi pénale, selon le chef du gouvernement Jouthe Joseph.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    8 mars 2021, 00:09

    Ils ont dit, “nou pran lari, nou pa dakò jan peyi a ap dirije…” Docteur Garnel Michel (Manif du 7 mars 2021, au micro d’un journaliste de radio Kiskeya)

    La presentation est ainsi faite, "Chemise blanche, jean kaki, le chef du Conseil supérieur de la police nationale est descendu de ses gros cylindrés pour serrer la main aux policiers." Il n’a fait cela que pour la Frime. La forme n’intéresse pas les contribuables, mais plutôt le Fond. ACTA NON VERBA.

    Depuis 1986, le pays est fatigué avec les "Je veux je peux"…. et "Point Barre." Le président LUIS ABINADER ne cesse de démontrer avec son Staff, comment édifier une Nation. Il ne verse pas dans la démagogie. Dans les premières semaines de sa présidence, il met hors d’état de nuire les présumés ladrones Jean Maxo Bellerivo, Leon Laron, Danielo Guillosso, Frantzo Verellio… et Ramoncito Accimo.

    En agissant ainsi, Luis Abinader a prouvé, il a été à l’école koman yo fè Leta. Ce qui revient à dire, l’Etat, ce n’est pas quelques pantins au devant de la scène. Et puis, le vrai pouvoir d’Etat est entre les mains d’une poignée d’oligarques. Et ces derniers (Ayiti pa peyi yo) font un seul avec l’international. Ayiti ap benyen nan matye… Plus de 90% de la population ne savent pas à quel saint se vouer.

    REPLY