Réouverture des portes de la Primature: Joseph Jouthe prêt à faire face aux bandits

Réouverture des portes de la Primature: Joseph Jouthe prêt à faire face aux bandits

Le Premier ministre, Joseph Jouthe, sera à son bureau à partir du lundi 11 mai prochain.

Fermés depuis des mois en raison l’insécurité, les locaux de la Primature logés au Bicentenaire seront rouverts sous ordre du chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale, qui veut lancer un message clair aux gangs armés évoluant à l’entrée Sud de la capitale.

Dans une note datée du 8 mai, le secrétaire général de la Primature, Hugues Joseph, invite tout le personnel de la Primature à reprendre le travail à partir du lundi 11 mai. Cette décision a été prise 3 jours après le passage du chef du gouvernement aux locaux de l’institution qui avait fait part de son intention de regagner son bureau au Bicentenaire, où les gangs armés font la loi.

Le chef du CSPN déploie les grands moyens pour montrer que l’État gère la situation sécuritaire au Village de Dieu.

Joseph Jouthe ne se contentera pas d’occuper son bureau au Bicentenaire. Il a également donné rendez-vous aux gangs
de Village de Dieu qui sèment la terreur dans cette zone. Mardi dernier lors de cette visite à la Primature il a dit souhaiter que les hommes du Village de Dieu viendront à lui pour vider les contentieux.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

” Étant donné qu’il me sera difficile de rentrer au Village de Dieu, je serai là à partir de lundi, je souhaite qu’ils viennent pour qu’on puisse régler ce qu’on doit régler”, a-t-il dit.

L’Etat est présent, précise-t-il, en réitérant son engagement de lutter pour rétablir la paix à l’entrée sud de la capitale. “La police nationale, le ministère des travaux publics ont été instruits de nettoyer la zone chacun en ce qui le concerne”, a-t-il indiqué.

Le Premier ministre, JosephJouthe, s’est tentretenu, le 7 mai dernier par visioconférence, avec un panel de défenseurs de droits humains et de membres d’organisations de la société civile. Les discussions ont porté principalement sur la situation sécuritaire, et de l’application des mesures préventives mises en œuvre pour contenir la propagation du Covid-19 sur le territoire national. C’était l’occasion également pour les différents acteurs d’échanger et de partager des informations visant à l’amélioration globale des droits de l’homme dans le pays.

“Ces pourparlers ont également permis aux intervenants d’aborder et d’approfondir la problématique des droits socioéconomiques des individus dans les quartiers populaires. La question du banditisme gagnant du terrain dans le pays, la création d’un climat sécuritaire favorisant le retour des familles chez elles, et la reprise effective des activités commerciales, ont été à l’ordre du jour”, a rapporté la Primature.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    10 mai 2020, 13:43

    Ce qui signifie, il a les Moyens de sa Politique. En tres peu de temps, on va faire la constatation. Attendons et voir.

    L’Observatoire

    REPLY