Révocation du droit de teinte : Joseph Jouthe décide, Rénald Lubérice s’y oppose

Révocation du droit de teinte : Joseph Jouthe décide, Rénald Lubérice s’y oppose

La décision prise en Conseil Supérieur de la Police National interdisant la circulation des véhicules aux vitres teintées a soulevé beaucoup de réactions, notamment celle d’un haut fonctionnaire du palais national. Rénald Lubérice a ouvertement pris le contre-pied de cette disposition gouvernementale annoncée récemment par le Premier ministre Joseph Jouthe. À son avis, elle n’apportera pas les résultats escomptés.

Doit-on comprendre, en lisant entre les lignes, qu’il y a un malentendu entre les deux têtes de l’exécutif sur la dernière mesure gouvernementale concernant les vitres teintées? La sortie du secrétaire général du Conseil des Ministres, Rénald Lubérice, en dit long.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce dernier, sans langue de bois, s’est positionné contre cette mesure. « Un simple communiqué ne peut modifier une loi, ni suspendre à son application », a souligné le secrétaire général du Conseil des Ministres, qui dit avoir pris connaissance de cette mesure sur les réseaux sociaux.

« C’est un sentiment d’insécurité qui pousse les citoyens à teinter leurs véhicules », a analysé M. Lubérice, réputé «homme fort» du palais national. «Cette mesure ne peut pas contribuer à résoudre l’insécurité. Elle est inefficace», a-t-il avancé.

Plus loin, Rénald Lubérice croit que la mesure concernant les vitres teintées devrait conduire à une modification du budget. Car, rappelle-t-il, les prévisions de recettes, ont, à un certain niveau, misé sur le droit de teinte. Il a déploré que cette décision n’ait pas été prise en Conseil des Ministres.

« Je constate que tous les citoyens en ont assez de l’insécurité. C’est au Conseil supérieur de la Police Nationale (CSPN), dirigé par le Premier ministre Joseph Jouthe, d’établir un climat sécuritaire dans le pays », a indiqué l’homme fort du palais national. « Tout le monde connait le lieu de séquestration des victimes de kidnapping », a-t-il rappelé.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    8 mars 2021, 12:56

    Yo tout se RADOTEUR ak NOVICE sans aucune exception! En etalant leurs differences sur la place publique, ils viennent de donner raisin Angranjan au Batonnier Monferrier Dorval, "le pays n’est pas dirige’, ni gouverne’." Il est a’ se demander, kote yo soti?

    Le "Core Group," La Lime… et Sison, ont bien raison d’accompagner un tel pouvoir. Ils gagneront sur le long terme de maintenir ces mazet au pouvoir. Moun konsa ap toujou bon pou La Lime, Sison, Deeb, Bingio, Coupet… ak Apaid.

    Le contradicteur du PM ferait mieux de se taire. En declarant, "tout le monde connait le lieu de sequestration des victimes de kidnapping," ne fait pas de lui yon Moun. Loin de la’! Si l te gen Moun nan Moun ni, se Demisyon poul te remet. Minis James Mathis…. ak William Barr pat dako’ ak liy politik pwezidan Trump nan tet pouvwa a se Demisyon yo te remet. Yo pat atache a djob.

    Il ne faut pas uttiliser les mots et les concepts sans raison valable. Il n’y a pas d’homme fort et de garant des institutions dans le pays. Point barre!

    REPLY