Sécurité : Les forces de l’ordre reprennent le contrôle du sous-commissariat de Saint-Joseph

Sécurité : Les forces de l’ordre reprennent le contrôle du sous-commissariat de Saint-Joseph

La Police Nationale d’Haïti a repris le commissariat de Portail Saint-Joseph, occupé depuis le week-end écoulé par des bandits du gang « Krache Dife ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’opération a commencé dès l’aube. Des agents de plusieurs unités spécialisées dont le SWAT, la BOID entre autres…

Selon une source digne de foi contactée par un rédacteur de Haïti 24, des étrangers auraient participé dans cette opération aux côtés de la PNH.

Rappelons que des bandits avaient lancé un assaut contre ce poste de police le week-end écoulant et tué trois policiers qui étaient affectés à ce sous-commissariat.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    13 juin 2021, 23:02

    Il est à se demander, si "les forces de l’ordre reprennent le contrôle du sous-commissariat de Saint-Joseph" pour de bon. Maintenant, comment elles comptent mettre tous les bandits dans le pays hors d’état de nuire. Assurément, les Dandin, Pierre Paul (se pa Gary non)… et Espérance, cesseront de parler d’Insécurite d’État. Nous ne sommes pas encore là!

    Cette opération n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Face à l’État Anranyon, ce sont les bandits qui détiennent le Monopole de la Violence Légitime.

    La policière Marie Christine Jeune avait affirmé à haute et intelligible voix, seul un État Anranyon peut aussi facilement s’allier à des bandits. Ce que ses pairs, hier et aujourd’hui, ne comprennent pas dans ces conditions, ce n’est pas Jean Nesly Lucien (ancien DG PNH et Déporté)… et Léon Charles qui vont payer le pot cassé. Les policiers de Martissant (12 mars) et ceux du portail Saint-Joseph ont fait le sacrifice de leurs vies pour la bêtise. Le compatriote Jean-Robert Faveur n’est pas de cette engeance. Sosyete mawozo ak san memwa a bliye l!

    En attendant l’avènement de patriotes au pouvoir, l’État Anranyon poursuit sa route. Et ce n’est pas sûr, l’après Jovenel Moise inaugura une nouvelle ère dans le pays. Esklav modèn ak moun ki pa gen ideyolaji La Patrie paka fè État-Nation.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY