Des gangs armés envisagent de prendre d’assaut le pénitencier national?

Des gangs armés envisagent de prendre d’assaut le pénitencier national?

Chaotique, insoutenable. Au Bicentenaire, l’insécurité bat son plein.
Voilà maintenant plusieurs jours que la situation a empiré au niveau de la route de Bicentenaire. Les gangs armés se livrent à une démonstration de force pour asseoir leur suprématie. De cette guerre acharnée entre bandes rivales, les habitants de la zone vivent dans la peur et dans le stress permanent. Certains en sortent victimes.

Se sentant conforter par la peur dont ils suscitent chez les habitants, les gangs du Village de Dieu prévoient-ils de prendre d’assaut le Pénitencier, selon une source qui nous vient directement de l’intérieur du village. Leurs intentions : libérer tous les prisonniers.


Depuis des mois que la situation a dégénéré, aucune stratégie n’a été mise en place par les autorités policières, à croire que la sécurité des habitants de cette zone n’interpelle en rien l’État central. Et aujourd’hui, menacent-ils la sécurité de tous par un projet surréaliste.

Déjà l’on a assisté aux nombreuses conséquences découlant de l’insécurité qui sévit à Martissant et au Bicentenaire sans aucune intervention des autorités haïtiennes. En effet, cette situation catastrophique a entraîné, d’un côté, la fermeture des institutions publiques comme le Parlement haïtien, la Primature, les établissements scolaires, les différentes églises fonctionnant dans la zone de Bicentenaire et de Martissant. De l’autre, certaines institutions publiques comme le Palais de justice de Bicentenaire ont été contraintes de fermer leurs portes sous la menace.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Assisterons-nous à une prise d’assaut du Pénitencier par les gangs armés dans les jours à venir ? Face au mutisme de l’Etat central, aux interventions qui de la PNH qui tardent à venir, si une telle chose devait se produire, les citoyens ne sauraient à quel saint se vouer ?

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *