Insécurité alimentaire: le gouvernement veut coordonner l’aide humanitaire pour apporter une réponse

Insécurité alimentaire: le gouvernement veut coordonner l’aide humanitaire pour apporter une réponse

4,1 millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire dans le pays. En vue d’apporter une réponse appropriée, le ministère des affaires sociales et du travail, en collaboration avec la coordination nationale de la sécurité alimentaire, a organisé un atelier ce mardi 4 février, afin de canaliser l’aide humaintraire vers les plus pauvres.

« Vers un meilleur arrangement institutionnel pour une réponse coordonnée à l’urgence alimentaire », c’est le thème qui a été retenu pour cette activité.

La ministre des affaires sociales et du travail, Marie Élise Brisson Gelin, se réjouit du déroulement de cette initiative qui, croit-elle, permettra d’apporter une réponse à l’insécurité alimentaire dans le pays. « Trop souvent on se plaint du fait que l’aide humanitaire ne touche pas les personnes dans le besoin », soupire-t- elle croyant que ce temps est révolu.

Désormais, la titulaire du MAST a annoncé que les autorités étatiques et les organismes non-gouvernementaux travailleront d’un commun accord pour venir en aide à ceux qui sont réellement dans le besoin.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ces personnes sont déjà identifiées, à en croire le responsable de la coordination nationale de la sécurité alimentaire, Harmel Cazeau. Le focus, dit-il, doit être mis sur les habitants de la commune Cité Soleil et ceux de l’arrondissement du Môle Saint Nicolas.

4,1 millions de personnes sont insécurité alimentaire dans le pays ,1.2 millions sont en urgence alimentaire; le reste dans une crise alimentaire, a rapporté monsieur Cazeau qui estime urgent la nécessité de coordonner l’aide interne et externe pour voler au secours des plus vulnérables.

Selon lui, l’Etat haïtien a déjà initié des actions comme l’assistance alimentaire, la prévention et la prise en charge nutritionnelle, l’aide agricole, le transfert de cash pour aider les personnes démunies. Chacun des ministères et des partenaires internationaux interviendront dans leur sphère d’activités respectives pour trouver une solution concertée à l’insécurité alimentaire dans le pays, a-t-il souligné.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *