Jovenel Moïse ouvre le dialogue sans l’opposition

Jovenel Moïse ouvre le  dialogue sans l’opposition

Après ses incessants appels au dialogue à l’opposition, le président de la République, Jovenel Moïse, a ouvert, ce dimanche, des discussions au Palais national ce dimanche avec des leaders communautaires de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, qui sont venus lui soumettre leurs cahiers de charges.

Au milieu d’une table ronde, le président de la République qui avait le monopole de la parole a, une nouvelle fois, souligné sa décision de ne pas démissionner, annonçant au passage qu’il mettra tout en œuvre dans le but de sortir le pays du marasme.

Pour y parvenir « sept têtes sont à couper ». Le garant de la bonne marche des institutions n’est pas sûr d’avoir du temps pour y parvenir. Mais promet de couper trois de ces sept 7 têtes. « Si je ne les coupe pas, elles vont se régénérer », a lancé Jovenel Moïse qui s’adressait à des membres de la population venus des zones les plus vulnérables de l’aire métropolitaine.

Après plus de deux ans à la tête du pays, Jovenel Moïse dit se rendre compte que pour y effectuer des changements « il y a des gens qu’il faut mettre de côté ». Il a pris l’engagement de forcer les plus rebelles à se plier à cette règle.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le garant de la bonne marche des institutions s’est dit déterminé à mettre tout en branle pour mettre l’appareil étatique au service du peuple évoquant que la résiliation du contrat entre l’État et la SOGENER est un pas dans le processus de la réforme de l’énergie dans le pays.

Jovenel Moïse en a profité pour annoncer qu’il va à nouveau inviter l’opposition au dialogue après le dernier échec essuyé vendredi dernier.

« Fòk ou vin chita sou tab la pou tout moun wè w, si w di w ap pran yon dyòb nan Leta a fòk tout moun wè w… », a-t-il polémiqué.

4 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

4 Comments

  • René Josselin
    24 décembre 2019, 09:55

    Bon prezidan ou te gen PM Ceant ave’w ko’m stratej, ki te ka mete tout moun bo tab la ou voyel ale. Men prezidan si’w bezwen sove res manda’w la se pa nan pwovokasyon’w ta fe sa prezidan.
    Prezidan pep la konnen bagay yo pa fasil pou wou men eseye pi saj, sispann fe pwovokasyon.

    REPLY
    • Antoine Langomier@René Josselin
      26 décembre 2019, 03:21

      Ceant (Malseant) etait tres loin le bon choix. Comme on dit dans notre savoureuse langue, "li te yon kouto famasi." Il n’est pas trop tard, Malseant peut toujours prendre sa chance dans les prochaines elections. Et en devenant president, il pourra mettre, "tout moun bo’ tab la." Dis donc, c’est aussi facile. Vekele.

      Ou konn se fasil konsa mete Depote tout plim tout plimaj (Afrika) ak oligachi (milat ak etranje) ansanm pou kontwi yon Nasyon. 216 lane, endepandans nan lib. Pandan 34 lane sa yo: Boulos, Vorbe, Aristide… Preval, Martelly ak Jovenel mete nou nan chimen "SHITHOLE," la net.

      REPLY
  • Frantz Abellard
    24 décembre 2019, 18:32

    C est difficile de faire comprendre ceux qui ne veulent pas comprendre. Vous êtes obligé d aller sans eux,il faut exercer de la pression sur tout le monde en particulier les gangs armés et l opposition

    REPLY
    • Antoine Langomier@Frantz Abellard
      26 décembre 2019, 02:57

      Au debut, l’opposition n’existait pas. Jovenel Moise controlait les deux chambres sans rien faire avec….Au contraire, les parlementaires allaient devenir plutot les enfants gate’s de Jovenel Moise, au lieu de les mettre face a’ leurs Responsabilite’s. Vous connaissez toute l’histoire: de 50e residence a’ l’operation 100,000 dollars pour les votes envers William "neg kabrit la". Ce qui ne manquait pas de plaire a’ Jacques Sauveur Jean, Kedlaire Augustin …et Willio Joseph.

      Les gangs arme’s ont bien servi le pouvoir. Mais, c’etait une entreprise perilleuse. Comme d’habitude, ils sont devenus des delinquents a’ l’instar des commandants Titi, dyed Wilme, Ronald "kadav" Camille…et Amaral Duclona..

      Le plus grand probleme de Jovenel Moise, jusqu’a present, il n’a pas d’equipe et de projets. Le pouvoir continue a’ trainer dans les corridors de poste marchand …et fort mercredi. Les Passerelle, Michel…et Touterelle, ont failli mettre leurs mains dessus. Mais, Jovenel ne s’ecarte pas encore de la zone rouge. Il est condamne’ a’ faire certaines concessions. La situation ante n’est pas bonne consellere. Attendons voir.

      REPLY