La journaliste Marie Raphaëlle Pierre en danger

La journaliste Marie Raphaëlle Pierre en danger

Échappée à la mort, la journaliste Marie Raphaëlle Pierre dit subir encore des menaces de son ex-compagnon qui tente de mettre fin à sa carrière professionnelle.

La journaliste affirme recevoir des menaces de mort de la part de son ex-compagnon Daniel St Cyr avec qui elle avait décidé de rompre après 5 années de vie commune, mettant ainsi fin à la relation pour des raisons indépendantes de sa volonté, avoue-t-elle.

Junior Daniel St Cyr qui réside aux États-Unis, pour donner une réponse à la décision de son ancienne compagne, s’en est pris, toujours selon la journaliste, à leur fille en lui envoyant des photos intimes de sa maman.

Pour tromper la vigilance des internautes, Daniel St- Cyr, lui a même proféré des menaces de mort, selon Marie Raphaëlle Pierre qui est actuellement la directrice de la salle des nouvelles de Radio Ibo. « Il a même appelé le directeur général de la dite station, Hérold Jean François , pour essayer de gâcher la collaboration de travail qui existe entre moi et le DG ». Ce qui, selon elle, n’a pas marché.

« Depuis, il publie des photos intimes de moi pour m’avilir. Il a créé un faux compte au nom de Rodrigue Chery pour publier ces photos », a poursuivi la journaliste qui affirme par ailleurs que sa relation avec Daniel St-Cyr était sérieuse et sincère. « Mes amis et les membres de ma famille peuvent en témoigner », a confié la journaliste qui a déjà entamé des démarches auprès des autorités judiciaires et policières américaines pour mettre un terme à la folie de Daniel St-Cyr. Elle a également été ce mercredi 15 mai au Parquet de Port-au-Prince pour déposer une plainte.

Daniel St-Cyr continue de la menacer de mort avant de mettre fin à sa propre vie.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Wadlie
    16 mai 2019, 06:50

    Fok ou pran anpil prekosyon ak sa wi , mw te k konseye w kite zòn pou yon ti tan san li pa dwe konnen ki kote ou rete.
    Epi aprè sa fè res suivi yo

    REPLY