Le processus de formation du CEP est à sa dernière ligne droite, révèle Jovenel Moïse

Le processus de formation du CEP est à sa dernière ligne droite, révèle Jovenel Moïse

Alors qu’il participait au lancement du projet de renforcement des réseaux électriques, le président de la République, Jovenel Moïse, a révélé que le processus de désignation des nouveaux conseillers électoraux est à presque arrivé à terme.

Cependant, le locataire du Palais national s’est gardé, pour le moment, de rendre public le nom des secteurs qui ont déjà désigné leurs représentants au prochain Conseil Électoral provisoire (CEP).

En présence de quelques membres du gouvernement Jouthe, des diplomates, des hauts gradés de la Police Nationale d’Haïti et des Forces Armées d’Haïti, entre autres, Jovenel Moïse a renouvelé sa ferme volonté d’organiser les prochaines élections en dépit du refus de plusieurs secteurs de désigner de représentant au sein de l’institution électorale.

Parallèlement, Jovenel Moïse exige que des fonds soient décaissés dans le trésor public pour financer les partis politiques qui prendront part aux prochaines élections. Le président de la République dit compter sur la bonne foi de la population qu’il appelle à prendre son destin en main lors de ces compétions électorales.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • Antoine Langomier
    6 septembre 2020, 03:06

    Nous sommes en Haiti, rien ne serait étonnant. Men atansyon absè sou klou. La crise va s’intensifier et ses conséquences désastreuses pour le pays.

    Si le pouvoir était au service de la Majorité Nationale, je pourrais l’applaudir, mais tel n’est pas le cas. Et c’est ce qui donnait l’occasion à tous les Payas d’hier et alliés (1991-2011 et 2016-2017) d’ingurgiter le kalomel "pays lock" au "garant" de la bonne des institutions. De toute façon, l’arbitre ne regarde même pas son chronomètre. Alon bèl match, interdit aux cardiaques!

    REPLY
  • James Monroe
    6 septembre 2020, 09:38

    Nan ki sa pou pep la pran destin li an frem
    Tann dat pep sa ap pran destin ki nou regle pou li.
    Se rich nou vi’n rich 0 pou pep.
    Nou pote pou pep kan sou pouvwa se grangou, chomaj, mise, fatra, gwoup ame ki pou terorize pep.
    Epi nou wont nap vi’n envitel nan eleksyon.
    Nou san wont vre.

    REPLY
    • Antoine Langomier @James Monroe
      6 septembre 2020, 13:54

      À votre place, je demanderais aux descendants de James Monroe de venir en aide au peuple haïtien dans sa quête d’un mieux être qui continue d’être un leurre. Lavalas pa mache pou pep la, li Vomi l. Pep la tiglot Chawony ak Popot, li Vomi l pired Toujou. Que faire? Les descendants de James Monroe abandonnent le peuple haïtien à son sort…

      REPLY