Accord Montana : Fanmi Lavalas met en garde contre une transition partisane

Accord Montana : Fanmi Lavalas met en garde contre une transition partisane

Alors qu’une liste de 4 potentiels candidats aux postes de président de la République et de Premier ministre a été publiée par le forum politique de l’accord de Montana, le parti politique Fanmi Lavalas a pris ses distances par rapport à cette démarche.

« L’organisation politique Fanmi Lavalas signataire de l’accord de Montana informe qu’elle n’a pas participé à ce processus d’identification de responsables de partis politiques pour mener la transition », peut-on lire dans une note de presse datée du 6 décembre 2021.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

C’est par voie de presse que le directoire du parti a été informé de cette décision, a poursuivi la note.

Pour tenter de justifier sa position, Fanmi Lavalas a fait valoir que des chefs de partis politiques influents dans une transition qui aura pour mission d’organiser des élections, auxquelles leurs propres structures participeront, risque de créer un conflit d’intérêt.

Toutefois, les membres de cette structure disent croire fermement dans la mise en commun des forces vives des différents secteurs du pays pour arriver à une transition de rupture, tout en appelant au respect des termes de l’accord du 30 aout 2021.

À titre de rappel, l’économiste Fritz Alphonse Jean, le Dr Jean Enold Buteau, l’ex-président du Sénat Edgard Leblanc Fils et l’ex-sénateur du département de l’ouest sont les noms retenus par le forum politique dudit accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *