Des relations amoureuses à l’épreuve de JMS show

Des relations amoureuses à l’épreuve de JMS show

Ces derniers jours, des extraits de l’émission JMS show tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Pour cause, ils exposent l’infidélité dans certaines relations amoureuses. Beaucoup le considèrent comme un test. C’est Jean Mary Simon, communicateur social et journaliste culturel, qui est porteur de l’idée de cette émission diffusée sur la radio Impact FM et sur les réseaux sociaux. L’animateur vedette s’est confié à Haïti 24.

Haïti 24 : D’où vient l’idée de cette émission?

JMS : C’est une émission que j’ai mise sur pied vers les années 2009, 2010. J’ai dû l’arrêter pendant une certaine période. Et maintenant je suis à l’extérieur du pays et j’ai décidé de la reprendre. L’idée c’était de créer une surprise dans la vie de couple, en appelant quelqu’un pour lui dire qu’il y a une personne qui pense à lui en ce moment. Avec le temps, j’ai décidé de cacher l’identité du destinateur du message pour donner plus de chaleur à l’émission. Et cela crée beaucoup de sensation quand la personne qui reçoit mon appel ne peut identifier celle qui lui envoie le message.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Haïti 24 : Avec le temps, le déroulement de l’émission a changé. C’est le test de fidélité qui prend le dessus et qui contribue largement à son succès. Cela vous surprend ou vous dérange?

JMS : Je peux dire que ce changement ne m’est par surprenant. Je m’attendais à cela. Et il y a de plus en plus de gens qui appellent et qui me disent clairement qu’ils veulent faire un test. Même quand le projet d’émission a subi des modifications en cours de route, il faut admettre que quand l’émission commence à être diffusée, elle appartient également au public qui peut changer son déroulement. C’est comme une transaction entre vous et le public. Son feed-back peut certainement avoir un impact sur l’orientation de l’émission.

Haïti 24 : La majorité des extraits partagés sur les réseaux sociaux montrent l’infidélité dans les couples. Pour vous, est-ce important de montrer l’inverse?

JMS : Oui c’est important. Ce que je commence à faire, c’est de publier des extraits dans lequel le partenaire que j’appelle a bien identifié celui de qui vient le message que j’ai lu. Mais les extraits où cela a mal tourné font plus d’impact. Il faut comprendre également que cela découle de l’essence même du métier de journaliste : les mauvaises nouvelles attirent plus d’attention que les bonnes.

Haïti 24 : Avez-vous déjà enregistré une mauvaise réaction après une émission où cela a mal tourné entre les partenaires?

JMS : Oui. Les plus récurrents ce sont des cas où l’un des partenaires me demande de ne pas publier l’extrait. Mais, une ou deux fois, je me rappelle avoir reçu des appels menaçants de partenaires qui me disent que je suis en train de mettre en difficulté leur relation. Pourtant, je n’avais pas cela en tête.

Haïti 24 : Votre émission prouve-t-elle que l’infidélité ronge la majorité des relations amoureuses?

JMS : Je ne veux pas que le public se trompe. Dans la majorité des cas, les personnes qui reçoivent mes appels identifient celles qui envoient les messages. Il ne faut pas croire que toutes les relations amoureuses sont entachées d’infidélité. Il y a beaucoup plus de couples qui poursuivent leur chemin correctement et qui réussissent le test sans difficulté.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *