Insécurité : Les containers sont expédiés au nom de l’Eglise Episcopale d’Haïti

Insécurité : Les containers sont expédiés au nom de l’Eglise Episcopale d’Haïti

L’Eglise Episcopale d’Haïti a-t-elle été piégée? Elle nie son implication dans l’importation d’armes illégales et de munitions en Haïti, mais les documents prouvent le contraire.

Suite aux informations selon lesquelles des armes automatiques et munitions ont été importées dans des conteneurs appartenant à l’Eglise Episcopale d’Haïti, le comité permanent, dans un communiqué de presse, prend ses distances.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’Église Épiscopale d’Haïti est attristée d’apprendre, par des rumeurs, que son nom est associé à l’importation en franchise de containers Contenant des armes et des minutions illégales à la douane de Port-au-Prince. L’Église Épiscopale d’Haïti n’a aucune commande de containers et n’a entrepris aucune démarche de dédouanement de containers à la douane de Port-au-Prince et n’attend l’arrivage d’aucun produit en provenance de I’étranger pour aucune de ses institutions diocésaines », écrit l’autorité ecclésiastique ce jeudi 14 juillet.

Cependant, dans plusieurs documents qui accompagnent le processus de dédouanement, le nom de l’institution religieuse est écrite noir sur blanc. « Eglise Episcopale d’Haïti, rue Rigaud, Pétion-Ville », peut-on lire sur l’un des documents.

« En l’absence de l’évêque diocésain, seul le président du comité permanent est autorisé actuellement à solliciter pour le diocèse une exonération de taxes. Ce qu’il n’a pas fait. Si donc des individus se présentent à la douane pour récupérer des containers au nom de l’Église Épiscopale, il ne peut s’ agir que de faux documents utilisés par des réseaux Criminels », nuance l’Eglise Episcopale dans son communiqué.

Au moins quatre fusils d’assaut, plusieurs dizaines de chargeurs et de munitions ont été découverts lors de l’opération de fouille menée par des agents de la Douaune, du Bureau de Lutte Contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) et de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *