Jean-Bertrand Aristide, ingrat et insensible

Jean-Bertrand Aristide, ingrat et insensible

L’ancien président de la République, Jean-Bertrand Aristide, est réputé pour être un homme, diaboliquement, très rancunier. D’ailleurs, c’est sa rancune luciférienne qui l’a, en partie, perdu. L’histoire de ses mandats, perturbés par un sanglant coup d’Etat militaire en septembre 1991 puis par une rébellion armée en 2004, est connue de tous.

Mais, jusqu’ici, le pays ignorait que l’INSENSIBILITÉ et l’INGRATITUDE comptaient parmi les défauts majeurs de l’homme de Tabarre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La terre a tremblé samedi. Le Grand Sud est mis à l’épreuve. La ville natale de l’ancien Président de la République, Jean-Bertrand Aristide, est aux abois. Pas une note de sympathie, portant la signature du coordonnateur à vie de Fanmi Lavalas n’a été publiée. Titide s’enferme dans son mutisme comme un mille-pattes sous un rocher. Titide n’a pas pipé mot. Titide qui prétendait tant aimer ce peuple ne vole au secours de personne. Quelle indifférence diabolique !

Bien avant cette preuve d’insensibilité marquée, la mort tragique de Jovenel Moïse avait confirmé un trait caractériel de l’ancien exilé : l’INGRATITUDE.

Le 58ème Chef d’État d’Haïti a été assassiné le 7 juillet 2021, peu après avoir, en quelque sorte, sauvé la vie de Jean-Bertrand Aristide. En effet, c’est Jovenel Moïse qui a permis au « coordonnateur à vie » de Fanmi Lavalas, souffrant, d’obtenir un passeport diplomatique avec notation « raison humanitaire », pour aller se faire soigner à Cuba. Il est dit que l’ancien Prêtre avait contracté le Coronavirus. En tout cas, les images qui circulaient sur les réseaux sociaux donnaient à voir un mourant. Titide a la vie sauve, grâce à la diligence de JoMo. Mais, paradoxalement, la mort tragique de Jovenel Moïse n’a pas su aiguillonner l’humanité de Jean-Bertrand Aristide qui s’est confiné, et se confine encore même après les funérailles, dans l’indifférence la plus vile, la plus inhumaine. Pas une note de sympathies n’a été publiée par Fanmi Lavalas. Le petit Chef frappé de strabisme n’a pas pipé mot.

Jovenel Moïse n’est pas le seul ayant goûté, post mortem, à la coupe de l’Ingrat « Titide ». Avant lui, le défunt René Préval avait bu le calice jusqu’à la lie avant de franchir les portes de l’enfer.

Dans le retour d’Aristide au pays 7 ans après son exil, l’administration de « Ti René » avait joué un rôle non négligeable. À la mort de Préval, l’ancien Prêtre de Saint Jean Bosco s’était montré cruellement indifférent. Il n’avait pas daigné participer aux obsèques de celui qui fut son poulain.

Portant son INGRATITUDE comme une seconde peau, Jean-Bertrand Aristide se complaît dans son INSENSIBILITÉ. N’étant pas dupe, le peuple lui rendra la monnaie de sa pièce lors des prochaines élections.

3 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

3 Comments

  • Yolaine Milfort
    17 août 2021, 16:18

    L’ancien prêtre, le psychologue, pas le politicien comprend ces proverbes: “Qui sème le silence récolte la paix”
    “Garde le silence, le silence te gardera.”

    REPLY
  • Antoine Langomier
    17 août 2021, 19:25

    Se AYITI ki patipri m!

    Tout d’abord, le faux messie Jean Bertrand Aristide a le Droit d’avoir son tempérament. Assurément, il préfère afficher son attitude au vu et au su de tout le monde, au lieu d’être un Cynique anba po a l’instar de son ancien laquais René Préval.

    A la vérité, comme un homme qui avait passé une partie de sa vie dans la prêtrise, on pourrait toujours attendre mieux de lui. Mais, si tel n’est pas le cas, anyen pa deranje !!!

    Au-delà de toutes les considérations, le faux messie JB Aristide reste accrocher à son tempérament, au lieu d’être un hypocrite comme la quasi-totalité des Haïtiens et de verser dans le faux semblant. En Affirmant « kapitalis pa peche motel anko » (en se référant à l’Embargo contre le pays et le 15 octobre 1994), le politicien JB Aristide n’a rien à prouver.

    Il m’est difficile de marcher dans cette logique, « c’est Jovenel Moïse qui a permis au « coordonnateur à vie » de Fanmi Lavalas, souffrant, d’obtenir un passeport diplomatique avec notation « raison humanitaire », pour aller se faire soigner à Cuba ». Comme un ancien ou mauvais président (il a sa Contribution dans le Shithole », JB Aristide a droit a ce privilège. Ce n’est pas une faveur !
    Contrairement à l’actuel DG de la PNH, le Patriote Jean-Robert FAVEUR ne peut pas me démentir.

    Et comme l’un des prédateurs du pays, un JB Aristide n’avait aucun problème à faire appel à un avion-ambulance de n’importe pays de son choix…

    Les démêlés entre les faux démocrates Aristide/Préval, ne doivent pas préoccuper les vrais patriotes du pays. Dans la pure tradition haïtienne, JB Aristide « Je veux Je peux » refuse d’oublier la sortie en crabe de son ancien domestique René Préval qui disait, « mwen menm ak Aristide se marasa, men nou pa menm manman ».

    Il en est de même du « parrain » de Jovenel Moise, il ne fait pas de doute, il est aux anges en apprenant le tonitruant Jean Gabriel Fortuné « Gabo » a été enseveli sous les décombres. En politique, pa gen kriyen dan, et dans les pays « Shithole », c’est encore pire !

    Le « coordonnateur à vie » de Fanmi Lavalas n’a pas inventé la roue. Tous les responsables des « particules » ne sont pas différents de l’apprenti dictateur JB Aristide. Le docteur François DUVALIER a fait des Émules. Yo tout imite l, men yo paka egale l. Ils sont venus trop tard dans un monde déjà trop vieux !

    Après des deux mandats à la tête de la FUSION, l’ancienne sénatrice Rosemonde Supplice Beauzile préférait voir le « parti » éclaté, au lieu de devenir l’une des responsables influentes. Non, se Prensipal chel la pou l ye ! Un certain Victor Benoit a été obligé de faire bande à part, en fondant son propre « particule ». Gen pawol toujou, menm kanpe la !

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY
    • Antoine Langomier@Antoine Langomier
      17 août 2021, 22:48

      NB : Il y a quelques accents qui manquent dans mes commentaires. Mais, en général, vous pouvez savourer l’idée qui se dégage.

      Lisez : Après ses deux mandats à la tête de la FUSION…

      Non, se Prensipal chèf la pou l ye ?

      REPLY