Le Sénat de la République divisé sur la date du 7 février 2021

Le Sénat de la République divisé sur la date du 7 février 2021

Depuis plus de 48 heures, les sénateurs sont à pied d’œuvre et ne cessent de réfléchir à la recherche d’une position commune, rapporte le président du sénat, Joseph Lambert. La conclusion n’a pas réussi à une harmonisation des points politiques, tant ils s’embarrassent dans des interprétations divergentes de l’ambiguïté qui sépare les articles 143-1 et 134-2.

Joseph Lambert fait remarquer que la conjoncture est très délicate et les attentes sont pressantes, le sénat codépositaire de la souveraineté nationale, en ces temps difficiles, devrait avoir une position adaptée et utile.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Joseph Lambert croit que les réflexions méritent d’être enrichies. Ils conseille aux sénateurs d’y revenir en mesurant les dangers qui menacent le pays et en prenant compte de la mesure des enjeux sans trop s’écarter du sens de l’histoire et des attentes populaires.

En tant que sénateur de la république, M. Lambert dit avoir une position personnelle. Elle réside dans le respect scrupuleux de la constitution et des précédents de l’application de certains articles notamment l’article 132-4 de la constitution.

Le président du bureau du tiers du sénat dit regretter de n’avoir pas pu trouver une position commune de la part des sénateurs.

« Nous nous sommes concertés et nous n’avons pas pu trouvé aboutir à une conclusion qui tranche la polémique des interprétations », souligne Joseph Lambert dans un communiqué de presse.

L’animal politique qui devait s’adresser à la nation ce dimanche, s’est excusé auprès de la population parce que n’étant pas en mesure d’apporter une parole inachevée.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *