Opération à village de Dieu : les nations unies choquées, exigent l’arrestation des auteurs de cette tuerie

Opération à village de Dieu : les nations unies choquées, exigent l’arrestation des auteurs de cette tuerie

Le massacre des policiers par les gangs armés du village de Dieu continue de susciter l’indignation de tous les secteurs vitaux. C’est en ce sens que le Bureau Intégré des Nations Unies en Haiti (BINUH) se dit choqué par la mort de plusieurs membres des forces de l’ordre, le vendredi 12 mars 2021, dans le quartier de Village-de-Dieu situé au sud de Port-au-Prince.

Dans un communiqué de presse, les Nations Unies expriment toutes leurs condoléances et sympathies aux familles des victimes, à la Police Nationale Haïtienne (PNH), ainsi qu’au peuple haïtien, et souhaitent s’associer à leur immense peine.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Dans un contexte sécuritaire délétère, il est impératif que les circonstances entourant les événements tragiques du 12 mars soient éclaircies, et que les auteurs de cette tuerie soient arrêtés, poursuivis, et traduits devant la justice. Il en va de même pour l’ensemble des crimes graves commis dans le pays », conseillent les nations unies.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les Nations Unies, via le BINUH, encouragent les autorités haïtiennes à accroître, dans le strict respect de la loi et des droits humains, leurs efforts visant à améliorer la situation sécuritaire et à combattre l’impunité. De plus, elles appellent tous les acteurs de la vie nationale à s’unir de façon résolue pour lutter contre la violence et l’insécurité qui affectent si profondément le pays.

Les Nations Unies disent rester résolument engagées à soutenir les efforts nationaux pour faire avancer la paix et la stabilité en Haïti.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *