Tribunal au Congrès américain

Tribunal au Congrès américain

Le représentant Grégory Meeks, généralement considéré comme l’un des représentants de l’aile gauche du Parti démocrate, présidait la réunion du 12 mars sur Haïti en compagnie de trois activistes dont la représentativité peut surprendre. Curieusement, l’ancien Président du Sénat Youri Latortue a été le premier à annoncer les conclusions de cette audience.

Le représentant Grégory Meeks, généralement considéré comme l’un des représentants de l’aile gauche du Parti démocrate, présidait la réunion du 12 mars sur Haïti en compagnie de trois activistes dont la représentativité peut surprendre :

Emmanuela Douyon qui avait pourtant reconnu que le mandat du Président Jovenel Moïse avait débuté le 7 février 2017 alors qu’elle prétend le contraire aujourd’hui. Son mouvement Nou Pap Domi avait affirmé au Centre tricontinental le 3 octobre 2019: « C’est un mouvement qui veut faire table rase.».

Article publié par Le Nouvelliste: Emmanuela Douyon, l’activiste

La seconde intervenante Guerline Jozef s’en était prise violemment à M. Biden dans The Guardian à propos des expulsions d’Haïtiens : «Il est inadmissible de continuer avec les mêmes politiques cruelles que celles de l’administration Trump. » Quant à Rosy Auguste, elle fustige les mesures pour lutter contre les kidnappings, les jugeant contraires aux Droits de l’Homme.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Au dernier moment Pamela White, ex-ambassadeur des Etats-Unis en Haïti sous Barack Obama, avait été invitée.

Curieusement, l’ancien Président du Sénat Youri Latortue a été le premier à annoncer les conclusions de cette audience. Les oligarques auraient-ils été informés avant les autres ?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *