Une villa de 4,25 millions de dollars US acquise à Montréal par l’épouse du sénateur Rony Célestin

Une villa de 4,25 millions de dollars US acquise à Montréal par l’épouse du sénateur Rony Célestin

Marie-Louisa Célestin, une des consules d’Haïti à Montréal, a acheté, à la fin de l’année 2020, à Laval, une villa au prix de 4,25 millions de dollars, a révélé le média canadien La Presse.

Payée en un seul versement, sans hypothèque, la nouvelle maison de la diplomate possède quatre salles de bains, un espace pour dix voitures dans l’entrée, un terrain riverain de 66 000 pieds carrés avec fontaine et piscine, selon les révélations du journaliste canadien Vincent Larouche de La Presse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La famille Célestin se defend

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le parlementaire élu sous la bannière du parti au pouvoir PHTK, n’a aucune intention de quitter le pays pour aller vivre au Québec, selon son avocat montréalais Me Alexandre Bergevin. L’homme de loi a tenu à souligner que «la nouvelle propriété est uniquement destinée à la femme et aux enfants du politicien. «Il demeure en poste et assume ses fonctions, souligne le juriste. Le couple vendra bientôt l’autre maison qu’il détient à Laval, affirme l’avocat ».

Cette nouvelle grande acquisition n’a aucun rapport avec la fonction officielle du parlementaire, a défendu Me Bergevin. Selon lui, Rony Célestin et sa conjointe ont eu beaucoup de succès dans le monde des affaires. « Mon client est un riche industriel qui a plusieurs entreprises connues dans le ciment et la céramique notamment, et ma cliente fait de l’import-export avec la Chine, c’est connu », a-t-il souligné.

Face au flot de critiques qui suivront cette nouvelle acquisition, Mme Célestin paie les services de sécurité privée d’une compagnie canadienne, Titan, pour sa protection personnelle. «Une voiture bien identifiée avec un gardien se tient devant sa porte. L’agence Titan compte parmi ses gestionnaires d’anciens agents de la Gendarmerie royale du Canada, du Service de police de la Ville de Montréal, du Service canadien du renseignement de sécurité et de la police militaire israélienne», a fait savoir Vincent Larouche dans son article publié ce 16 février 2021.

Haïti 24 avec La Presse

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    17 février 2021, 00:58

    Au cours de trois décennies, le pays ne trouve pas des Patriotes au timon des affaires pour demander des Comptes à ces ingrédients. Les millions gagnés dans toutes les conditions dans le pays "shithole" font le bonheur des "amis" de l’autre côté de la rive.

    Même si je ne crois pas dans la capacité des gens (Melting-pot ap mennen Divizyon ak Trayizon) qui brandissent la carte "Transition de Rupture," mais pour un Nouveau Démarrage, elle reste une nécessité. Les Oligarques et les Komokyèl Politiciens ne peuvent pas continuer à piller le pays au vu et au su de tout le monde sans s’inquiéter.

    Les Komokyèl Politiciens font peu de cas de la place d’Haiti dans le monde. Se ranmase yo vin ranmase… Les Tuneb Delpé, Serge Gilles, René Théodore… et Leslie François Manigat, ne pourraient pas agir ainsi à l’égard de leur pays.

    Ti radot politisyen ak oligak se menm bagay yo. AYITI se yon kote pou fè Kob fasil nan tout kondisyon. Pa gen zafè santiman grandè pou yo kote yo rele AYITI. Se reyalite a. Peyi a pa konn kilè lap soti ladann.

    REPLY